Opérateur de la téléphonie mobile, Coriolis a choisi la capitale mayennaise pour installer son cinquième site en France (1). D'abord parce que « Laval est à 1 h 30 de Paris en train », précise Pierre Bontemps, le PDG du groupe. Ensuite, parce que « nous avons trouvé un centre d'appel opérationnel immédiatement ».

Il faut dire que l'agglomération de Laval a mis les moyens pour faire aboutir ce dossier. Les lieux, un ancien Intermarché, ont été complètement rénovés pour plus d'un million d'euros de travaux. Coriolis n'a plus qu'à venir y brancher ses ordinateurs.

Reste les 250 emplois. « Des emplois de qualité, selon Pierre Bontemps qui insiste sur le label « responsabilité sociale de l'entreprise » en matière de formation ou de dialogue social.

Ces emplois vont être créés d'ici à juillet 2009. Pour la plupart, il s'agit de téléconseillers qui auront en charge la gestion d'un épais portefeuille de trois millions d'abonnés d'EDF.

(1) Créé en 1989, le groupe Coriolis gère 5 millions de clients et a créé 1 200 emplois en France. Il est présent à Amiens, Puteaux, Nanterre et Saint-Augustin (Corrèze).

 

Latest News

Les centres d'appels virtuels en quête de flexibilité

Edition du 01-04-2004 par Jean-Claude Streicher , 01 Réseaux (n° 138)

France Télécom, Cegetel, Completel, Prosodie et Jet Multimédia sont en compétition sur les centres d'appels virtuels. Mais, pour élargir le marché, ils ont tous besoin d'évoluer vers des solutions techniques plus flexibles. Par Jean-Claude Streicher.

Read more...
 

Primus grandit à Edmundston

Edition du 30 mars 2009 par Télécoms

L'entreprise Primus Canada est à la recherche de 113 nouveaux employés pour son centre d'appels à Edmundston, au Nouveau-Brunswick. Ce centre compte actuellement 200 travailleurs. […]

Read more...
Direct-Inbox